Our Blog

Bibliothèque de la ville de Mulhouse

Coordonnées

Coordonnées de la structure

  • Nom de la structure : Bibliothèque de la ville de Mulhouse
  • Adresse : 19 Grand’rue — 68100 Mulhouse
  • Téléphone : 03 69 77 67 17
  • Site internet

Coordonnées de la personne responsable

  • Nom du contact : Bernadette LITSCHGI
  • Fonction : Conservateur chargé du patrimoine  
  • Contact

Accès aux fonds et/ou collections

  • Heures d’ouverture au public :
    Lundi : ferméJeudi : 10-12h ; 13h30-18h30
    Mardi : 10-12h ; 13h30-18h30Vendredi : 10-12h ; 13h30-18h30
    Mercredi : 10-12h ; 13h30-18h30Samedi : 10-17h30
  • Conditions d’accès aux fonds patrimoniaux (modalités d’inscription, public autorisé) : avec une carte de consultation délivrée gratuitement sur présentation d’ une pièce d’identité. 
  • Consultation sur rendez-vous : uniquement pour les estampes et certains documents précieux.
  • Instrument d’accès aux fonds :
    • catalogue édité pour certaines collections (fonds Armand Weiss, Kessler, Troxler, manuscrits modernes)
    • catalogue en ligne
    • autre(s) : les dépouillement des périodiques alsatiques sont sur fiches jusqu’en 2000 ; ensuite, ils sont intégrés au catalogue informatisé


Historique et description de la structure

Vers le milieu du XVIIe siècle, une bibliothèque est installée dans une annexe du temple Saint Etienne puis dans l’Hôtel de ville. Elle est ouverte une heure par semaine et comprend des ouvrages donnés par des bourgmestres et notables. Elle n’a presque rien conservé des collections des couvents mulhousiens dont les bibliothèques ont été dispersées lors de la Réforme. A la réunion de Mulhouse à la France en 1798,  les livres de la bibliothèque sont vendus aux enchères au même titre que les biens communaux.

A partir de 1825,  le Maire Blanchard développe l’idée d’une bibliothèque d’étude et fait acheter de  grands recueils dont la fameuse Description de l’Egypte. Il faut cependant attendre dix ans pour que  les collections se développent et qu’une véritable organisation se mette en place. Le  premier catalogue imprimé apparaît en 1841, un bibliothécaire est nommé en 1843 et un budget spécifique est défini. Par la suite, la bibliothèque s’inscrit à la fois  dans un courant d’érudition  et un mouvement tourné vers les bibliothèques de fabriques et les bibliothèques populaires. La Société industrielle de Mulhouse (SIM) et la Société des bibliothèques communales du Haut Rhin, créée par Jean Macé,  jouent un rôle essentiel dans ce processus de diffusion du livre.

En 1905, la bibliothèque est transférée dans son bâtiment actuel qui sera modernisé et agrandi dans les années 80. Au lendemain de la deuxième guerre mondiale, elle est classée du fait de son important réseau de bibliothèques de quartier et de son rôle de diffusion de la lecture pour tous. Si les collections en accès libre constituent la partie centrale de sa politique, les collections « anciennes, rares et précieuses » offrent un bel ensemble patrimonial qui s’est développé au fil des  acquisitions, dons et dépôts.  La partie la plus ancienne recèle quelques manuscrits médiévaux, une vingtaine d’incunables, plus de 250 imprimés du XVIe témoins de l’humanisme rhénan. Parmi les éditions du  XVIIe au début du XXe sont conservés d’illustres Alsatiques et un fonds ancien couvrant les domaines historiques, littéraires, artistiques , scientifiques et techniques. La bibliothèque constitue un pôle important pour la collecte, le signalement et la conservation de documents sur la région.

La bibliothèque a aussi pour particularité de posséder un Cabinet des estampes. Celui-ci s’inscrit dans la tradition mulhousienne de production d’images imprimées et reflète le goût pour la gravure, domaine auquel contribua largement le mulhousien Godefroy Engelmann, inventeur de la chromolithographie. Les collections se concernent des gravures précieuses de la SIM (Dürer, Callot, Rembrandt, etc.), l’iconographie régionale et, la création artistique. D’importants dons d’artistes alimentent cette collection qui continue à s’enrichir et fait l’objet d’expositions fréquentes.

 

Modifications des fonds et/ou des collections

Transfert ou dépôt en direction/provenance d’une autre structure : 

En 2010, la bibliothèque municipale a été dépositaire du fonds Armand Weiss de la Société industrielle de Mulhouse et de sa bibliothèque littéraire. Ce fonds comprend 4 300 alsatiques concernant l’histoire, la littérature et la société. Parmi eux des manuscrits, incunables, lithographies et imprimés du XVIe au début du XXe siècle.

 

Fonds particuliers

Description des fonds et collections

Domaine(s) disciplinaire(s) le(s) mieux représenté(s) parmi les collections patrimoniales :

  • Alsatiques
  • Histoire
  • Littérature et art
  • Sciences et techniques

Fonds ou collections présentant un intérêt particulier :

  • Collection Armand Weiss : 4 300 Alsatiques rassemblés par le magistrat mulhousien (1827-1892) et légués à la SIM. Fonds déposé à la bibliothèque en  2010 comportant notamment le prestigieux Évangéliaire d’Erkambold.
  • Collection Charles Gérard : ensemble de 4 000 documents collectés par l’avocat colmarien (1814-1877) et achetés par la ville en 1878. Parmi ces Alsatiques, on trouve des éditions rares et précieuses.
  • Collection Fritz Kessler : environ 4 000 volumes acquis par la ville en 1933 : pièces révolutionnaires,  brochures érudites et autres titres sur l’Alsace.
  • Archives René-Nicolas Ehni : manuscrits, correspondance, photos et bibliothèque personnelle du romancier et dramaturge né près de Mulhouse en 1935. Le fonds, acquis en 2010, est en cours de traitement.
  • Bibliothèque littéraire de la SIM : collection  de 1 300 livres provenant du Cabinet de lecture crée par la Société industrielle de Mulhouse. Il s’agit de romans classiques du XIXe siècle et d’essais.
  • Fonds Yiddish : environ 600 ouvrages déposés par le CREDYO, Université de Haute Alsace
  • Collection Troxler : auteur et  comédien, metteur en scène au Théâtre Alsacien de Mulhouse, Tony Troxler (1918-1998) a légué des livres, manuscrits et partitions.
  • Collection Paulette Schlegel : 400 ouvrages de poésie et de théâtre annotés et utilisés par cette Mulhousienne qui s’est investi dans le Théâtre de Poche.
  • Partitions : riche fonds musical, parmi lequel se trouvent  les partitions du violoncelliste et compositeur Luigi Boccherini (1743-1805). Des dons provenant de Robert Bergmann, directeur du Conservatoire de Mulhouse et compositeur, et issus  des chorales régionales se sont ajoutés ultérieurement.
  • Cartes et plans : fonds de 1 400 documents datant du XVIe au XXe siècle. On y voit notamment des cartes provenant des ateliers de Nuremberg , d’Augsbourg (Mattias Seutter, Conrad Lotter), de Strasbourg (Weiss) et de Mulhouse (Engelmann).

 

Fonds anciens et alsatiques

Volume des fonds anciens et alsatiques
 Fonds généralAlsatiques
ManuscritsEnviron 300 : manuscrits médiévaux + manuscrits fonds Weiss + manuscrit s modernes (dont fonds Ehni)
Monographiesenv. 60 000env. 30 000 dont 20 incunables
Périodiques2001 050
Partitions 14 000 (Alsatiques compris)
Enregistrements vidéos20
Estampes7 000
Livres d'artiste380
Cartes & plans760250
Dessinsenv. 1 000 (Collection SIM + fonds Fleck)
Ex-librisCollection Auguste Michel

 

État de l’informatisation du catalogue

  • Aucune informatisation : 
  • Informatisation partielle : x
    • Pourcentage des fonds et/ou des collections informatisées : 80%
    • Nature des fonds et/ou des collections informatisées : 
  • Informatisation complète : 

 

Bibliographie et liens internet

Références bibliographiques relatives à la structure et/ou aux collections :
WAGNER, Théophile. « Histoire de la Bibliothèque de la ville de Mulhouse depuis son origine », in Bulletin de la Société Industrielle de Mulhouse, t. 77, 1907.

RICHTER, Noé. « Les origines de la troisième bibliothèque », in Bulletin de la Société Industrielle de Mulhouse, t. 64, 1956.

RICHTER, Noé. « Naissance d’une collection, le Cabinet des estampes de Mulhouse », in Bulletin des Bibliothèques de France, N°2, 1975. en ligne

TAESCH, Danielle. « Bibliothèque municipale de Mulhouse : étapes d’une créa­tion », in Bulletin de la Société Industrielle de Mulhouse , n° 831, 1993.

RICHTER, Noé. « Réflexion sur une centenaire ou comment la bibliothèque de Mulhouse est entrée dans la modernité », in Annuaire historique de Mulhouse, t. 17, 2006.

Ressources numérisées :
Une série de cartes et plans de la ville de Mulhouse (coll. BM et Archives municipales)

Évangéliaire d’Erkambold

 

Vos collections font-elles l’objet d’une notice de fonds dans le Catalogue collectif de France (CCFr) : oui

Tags:

This is a unique website which will require a more modern browser to work! Please upgrade today!