Our Blog

Médiathèque André Malraux

Coordonnées

Coordonnées de la structure

  • Nom de la structure : Médiathèque André Malraux
  • Adresse : Fonds patrimonial – 1 presqu’île Malraux – 67076 STRASBOURG Cedex
  • Téléphone : 03 88 45 10 10
  • Site internet
  • Publication :
    • Programme annuel et mensuel des animations
    • Catalogues d’exposition

Coordonnées de la personne responsable

  • Nom du contact : Agathe BISCHOFF-MORALES
  • Fonction : Conservateur en chef – Fonds patrimonial
  • Contact

Accès aux fonds et/ou collections

  • Heures d’ouverture au public :
    Lundi : ferméJeudi : 12h-19h
    Mardi : 12h-19hVendredi : 12h-20h
    Mercredi : 10h-19hSamedi : 10h-19h
  • Conditions d’accès aux fonds patrimoniaux (modalités d’inscription, public autorisé) : Inscription obligatoire (soit carte Pass’relle, soit carte du Patrimoine gratuite), sur présentation de la carte d’identité et d’un justificatif de domicile.
  • Consultation sur rendez-vous : non
  • Instrument d’accès aux fonds :
    • Catalogue édité
    • Catalogue en ligne


Historique et description de la structure

Créée avant la Révolution, la Bibliothèque Municipale de Strasbourg est sans doute une des plus anciennes bibliothèques municipales de France. En 1765, le professeur Jean-Daniel SCHOEPFLIN (1694-1771) lègue à la Ville de Strasbourg sa bibliothèque personnelle constituée de 11500 volumes. Cette bibliothèque est entreposée dans le chœur de l’église des Dominicains (Temple Neuf) qui jouxte la bibliothèque de l’Université fondée en 1531 par Jacques Sturm.

Le fonds de la bibliothèque comprend aussi une grande partie des archives de la ville, et notamment les papiers concernant le séjour de Gutenberg à Strasbourg. À la Révolution, la bibliothèque reçoit les fonds très importants des couvents du Bas-Rhin, dont le fameux Hortus Deliciarum.

Cette riche bibliothèque compte en 1870 près de 400 000 volumes. Malheureusement, la bibliothèque est entièrement réduite en cendres au cours du bombardement de Strasbourg en 1870 par les Prussiens. Cette perte créée un profond traumatisme. Le maire Emile Kuss lance alors un appel public demandant des dons de livres : un élan de solidarité mondial fait affluer une grande quantité de documents parfois très précieux, de Paris, Londres, Florence, Utrecht, ainsi que de villes ou particuliers. En Alsace, Sélestat fait de nombreux dons et Colmar donne ses doubles, dont de nombreux incunables.

En 1873, Rodolphe Reuss est nommé bibliothécaire en chef et le restera 23 ans. Soutenu par la volonté politique de la ville de Strasbourg, cet homme remarquable, historien infatigable, se donne pour but de reconstituer une bibliothèque d’importance, qui soit un institut de culture pour la population strasbourgeoise. Il acquiert ainsi d’importantes collections, notamment d’alsatiques.

D’abord hébergée dans le bâtiment des Grandes boucheries, la bibliothèque est installée en 1887 dans l’ancienne École de Médecine, porte de l’Hôpital, où sont également installées les Archives de la Ville, jusqu’en 1975, date d’ouverture des locaux de la rue Kuhn.

En 2008, les fonds patrimoniaux, riches d’environ 270 000 ouvrages, déménagent dans la médiathèque André Malraux, ancien bâtiment Seegmuler appartenant au Port autonome du Rhin. Le fonds patrimonial rejoint les collections nouvellement constituées de lecture publique, qui représentent environ 160000 documents à l’ouverture de la Médiathèque.

La médiathèque Malraux offre à ses lecteurs et aux chercheurs la salle du patrimoine entièrement dédiée à la consultation des fonds rares et anciens.

 

Fonds particuliers

Description des fonds et collections

Domaine(s) disciplinaire(s) le(s) mieux représenté(s) parmi les collections patrimoniales :

  • Alsatiques
  • Fonds encyclopédique, avec une légère prédominance des romans, des livres de voyage et des ouvrages religieux
  • Tactique militaire
  • Collection sur les pays de l’Europe centrale et la Russie
  • Thèses de médecine, de droit et de théologie
  • Collections constituées sous le IIIe Reich

Fonds ou collections présentant un intérêt particulier :

  • Alsatiques : 36 590 documents
  • Manuscrits : 1 550 documents
  • Incunables : 350 documents
  • Epicédia (notices nécrologiques) : 4 000 notices
  • Thèses : 12 000 documents
  • Fonds Wagner (ouvrages sur les pays d’Europe centrale) : 1 660 documents
  • Offizier bibliothek tactique militaire) : 1 740 documents
  • Reussiana (brochures fin 19e) : 12 000 brochures
  • Fonds Schnitzler (sur la Russie, la Pologne, les pays d’Europe centrale) : 1 350 documents
  • Stadtbibliothek (collections constituées sous l’occupation allemande 1871-1919) : 7 900 documents
  • Fonds Gerschel (franc-maçonnerie) : 250 documents
  • Fonds Erb (partitions et correspondance du compositeur) : 1 600 documents
  • Livres d’artistes et bibliophilie : 500 documents
  • Fonds CNR (partitions musicales) : 1 000 documents
  • Fonds yiddish : 300 documents

 

Fonds anciens et alsatiques

Volume des fonds anciens (hors alsatiques)
 ManuscritsIncunablesXVIe - XVIIIe sièclesXIXe - XXe sièclesTOTAL
Manuscrits1 2501 250
Monographies35020 000196 500216 800
Périodiques200200
Partitions970970
Enregistrements sonores200200
EstampesNon comptabilisées
Cartes postales1 2001 200
PhotographiesNon comptabilisées
Livres d'artistes550550
DessinsNon comptabilisés
Cartes & plans7777
Calendriers300300
Thèses4 0008 00012 000
Microfilms1717

Volume des fonds alsatiques

300 manuscrits ; 35 300 monographies ; 330 périodiques et 660 partitions.

État de l’informatisation du catalogue

  • Aucune informatisation : 
  • Informatisation partielle : x
    • Pourcentage des fonds et/ou des collections informatisées : 45%
    • Nature des fonds et/ou des collections informatisées : – Fonds alsatiques, fonds ancien jusqu’à 1810, fonds Gerschel, fonds Wagner- Une partie des fonds Schnitzler, Reussiana, Stadtsbibliothek, Erb et des thèses.

      – Rétroconversion en cours du fonds 19e/20e siècles, des manuscrits, du fonds CNR, de livres d’artistes et d’Epicedia.

  • Informatisation complète : 

 

Bibliographie et liens internet

Références bibliographiques relatives à la structure et/ou aux collections :
Blumstein F., « La Bibliothèque municipale de Strasbourg et son histoire », in Revue catholique d’Alsace, Rixheim : F. Sutter, 1900.

Ristelhuber P., Histoire de la formation de la Bibliothèque municipale, créée à Strasbourg en 1872, Paris : Champion éd., 1895.

Bernard Rolling , « La Bibliothèque municipale de Strasbourg », in Bulletin des Bibliothèques de France, Paris, T. 22, n°11, 1977.

Gabrielle Gaines & Francine Thomas, « La Bibliothèque municipale de Strasbourg », in Patrimoine des bibliothèques de France : un guide des régions. Vol. 4 : Alsace, Franche-Comté, Payot, 1995, p. 148-157.

Archives et bibliothèque municipales, Strasbourg : Editions des archives et de la bibliothèque de la ville, 1935.

Rodolphe Reuss, Les manuscrits alsatiques de la Bibliothèque de la Ville de Strasbourg, Inventaire sommaire, Paris, 1897.

François Igersheim, L’Alsace et ses historiens, 1680-1914 : la fabrique des monuments, Strasbourg : Presses universitaires de Strasbourg, 2006, p. 258-266.

Ressources numérisées : 9 manuscrits sur la Bibliothèque virtuelle de l’IRHT

Vos collections font-elles l’objet d’une notice de fonds dans le Catalogue collectif de France (CCFr) : oui

Tags:

This is a unique website which will require a more modern browser to work! Please upgrade today!